Download Abord Clinique des Troubles du Sommeil by Franck Senninger PDF

By Franck Senninger

L’ouvrage décrit l’abord clinique et thérapeutique de l’insomnie ce qui intéresse les laboratoires d‘hypnotiques, de tranquillisants, d’antidépresseurs, de phytothérapie, d’homéopathie. Il décrit aussi les hypersomnies ce qui intéresse les mêmes laboratoires ainsi que ceux qui produise les stimulants cérébraux. Il aborde les problems de l. a. vigilance avec les apnées du sommeil.

Show description

Read Online or Download Abord Clinique des Troubles du Sommeil PDF

Similar french_1 books

Argent Et Noblesse

It is a pre-1923 ancient copy that was once curated for caliber. caliber coverage was once carried out on every one of those books in an try to get rid of books with imperfections brought via the digitization method. notwithstanding we have now made most sensible efforts - the books can have occasional blunders that don't abate the interpreting adventure.

Additional resources for Abord Clinique des Troubles du Sommeil

Sample text

Le diagnostic est souvent difficile, les personnes atteintes consultent fréquemment des phlébologues et reçoivent majoritairement un traitement à visée vasculaire, souvent des antalgiques, parfois des psychotropes. On peut aussi éventuellement les confondre avec des paresthésies de neuropathie diabétique si la personne a une glycémie élevée. Dans ce dernier cas, les 63 ABORD CLINIQUE DES TROUBLES DU SOMMEIL douleurs surviennent plutôt lors de la marche et sans horaires particuliers, alors que les jambes sans repos se manifestent le soir au repos, obligeant à la marche.

Les éveils se multiplient et le temps global de sommeil diminue. Trois tasses de café provoquent, à partir de la première heure, une réduction du sommeil profond qui se fragmente. Le sommeil paradoxal est inexistant. Dès la troisième heure, l’éveil domine totalement le tracé. La demi-vie du café étant de 3 à 5 heures, doublée en cas de contraception orale, il vaut mieux s’abstenir d’en boire passé 16 heures. ) 38 INSOMNIE Le patient doit aussi comprendre que l’endormissement ne consiste pas en une attente passive du sommeil qui tombe avec la nuit, mais au contraire à un processus actif de relaxation et que la température de la pièce ne doit pas excéder 20 °C, 18 °C étant la température idéale.

Cet égard, face à son patient insomniaque, le médecin peut relever sur un magazine les horaires auxquels se terminent les programmes de télévision regardés. C’est souvent très édifiant ! Contrôle du stimulus Le lit ne doit être dévolu qu’au sommeil. Pas question d’y faire sa comptabilité, d’y lire son courrier et d’y traîner tous ses ennuis. Il s’agit d’un havre de paix destiné au repos du corps aussi bien qu’à celui de l’esprit. S’il devient l’endroit où l’on règle ses comptes avec son conjoint, le sommeil désertera ce lieu et l’insomnie dans un couple peut alors être contagieuse.

Download PDF sample

Rated 4.36 of 5 – based on 6 votes